For English

Art & Culture du Japon
Edo Art , Jardins japonais, Geisha, Manga, Furoshiki, Temples, Kabuki.

Art & Culture du Japon:
Kabuki

Art & Culture du Japon
> Art d'Edo
> Kabuki
> Jardins japonais
> Mangas
> Geishas
> Temples
> Cuisine japonaise

Découvrir l'Indonésie
> Java
> Temples de Java
>Batik
>Wayang (marionettes)
>Bali
>Lombok
>Sumatra
>Volcans
>Gens d'Indonésie
>Femmes indonésiennes
>Anggun
>Actualités

>Mon profil
>Liens
>Accueil

> e-mail


> Envoyer vos commentaires à aberges@club-internet.fr


LES ORIGINES DU KABUKI


Le Kabuki, est une forme traditionelle et majeure du théâtre Japonais. Le Kabuli fût créé en 1603, par Okuni, une "miko", une jeune femme au service du sanctuaire Izumo Taisha, the plus ancien et le deuxième temple du Japon par ordre d'importance.

Okuni, rassembla des danseuses et des chanteuses, pour jouer des pièces de théâtre dans le lit asséché de la rivière Kamo-gawa à Kyoto. Cette façon créative de faire du théâtre était trés innovante, ou du moins considérée "hors de la voie habituelle", en japonais "kabuki".


Kabuki

Au tout début, seule des femmes étaient en scène, jouant à la fois les rôles masculins et féminins. Ce théâtre s'inspirait des danses populaires et sensuels appelées Furyù-ô-odori et Nembu-odori.

Le Kabuki devint rapidement populaire.

Les actrices étaient souvent disposées à se prostituer, le Shogun decida en 1629 d'interdire aux femmes de jouer sur scène. Alors de jeunes hommes reprirent les rôles féminins, ils furent appelés les wakashu, mais certains de de ces adolescents furent impliqués dans des relations sexuelles, et on leur interdit, à leur tour, de jouer en 1652. depuis cette date le Kabuki n'est plus joué que par des hommes adultes issus du théâtre Kyogen de Nô et appelés les yaro-kabuki. Les personnages féminins (onnagata) sont joués par des acteurs males spécialisés dans ces rôles.

 

   
 
 

< Précédent.... ..Art & Culture du Japon....Suivant>


 

 

 
Mise à jour
24-mar-08
         
 
       

W3Counter